Xplik ou K

Vaccinations des enfants : la sensibilisation est de rigueur

Vaccinations des enfants

Serge, un habitant de Forest Side, s’est tourné vers la rédaction d’Xplik ou K pour déplorer que les horaires de rendez-vous ne soient pas respectés par les infirmières affectées au dispensaire de cette localité.

«Je suis sorti de chez moi à 7 h 30 et une trentaine de personnes attendaient déjà. Il n’y avait aucune infirmière présente à l’ouverture du dispensaire. Ce n’est que deux heures après qu’elles ont commencé l’exercice de vaccination », explique le retraité. « Je trouve cela aberrant d’autant que ce sont des enfants en bas âge qui doivent attendre tout ce temps » fulmine le curepipien.

Lorsqu’il a pris contact avec le Community Health Center de Forest Side, on lui aurait fait comprendre que ces personnes attendaient, car il y a « toute une sensibilisation qui est faite auprès des parents des nourrissons sur l’importance de la vaccination et des précautions à prendre. Très souvent, après le vaccin, les parents rentrent chez eux et les infirmiers n’ont pas la possibilité de leur expliquer l’importance de ces mesures. Ce qui explique le nombre de personnes qui attendent dans le cadre de cet exercice de sensibilisation », précise Jameer Yeadally, attaché de presse au ministère de la Santé.