[Vidéo] Belle-Rose : Navin Ramgoolam promet un «plan de carrière » pour chaque policier 

Par Fernando Thomas O commentaire

C'était une première : mercredi, des policiers sont descendus dans les rues de Port-Louis pour «dénoncer leurs conditions de travail». Le leader du Parti travailliste (PTr) en a fait un de ses thèmes de campagne ce vendredi soir 1er décembre. Navin Ramgoolam a promis d'introduire un «plan de carrière» pour chaque policier si son parti accède au pouvoir après les prochaines élections générales. 

C'était lors d'un congrès des rouges à Belle-Rose, vis-à-vis du Bar Venise. Ce rassemblement a été organisé dans le cadre de l'élection partielle qui aura lieu le 17 décembre dans la circonscription no 18 (Belle-Rose/Quatre-Bornes). 

Autre annonce : les nominations politiques seront faites par un «comité parlementaire représentatif» si le PTr remporte les prochaines législatives. Car, selon Navin Ramgoolam, certains «nomine inn vinn gro ek gra». Ceux choisis, a-t-il lancé, «bizin konn koz angle e franse». Il a promis des «institutions indépendantes» et «aucune ingérence». 

Navin Ramgoolam lors de son discours ce vendredi soir à Belle-Rose.

Navin Ramgoolam s'est une nouvelle fois engagé à mettre en place une «politique de rupture» si le PTr remporte les prochaines législatives.

Il faut rétablir la confiance. L'Equal Opportunities Commission n'existe plus. Il faut une vraie méritocratie dans le pays. Nous voulons qu'il y ait un plus grand nombre d'acteurs chez nous. Comptez sur moi et le PTr pour faire cette rupture. Prenez patience», a-t-il déclaré.

Evoquant l'affaire Betamax où l'Etat a été condamné à verser Rs 4,5 milliards à la compagnie de Vikram Bhunjun pour rupture de contrat, il a affirmé qu'il compte introduire une loi pour que ce soit les responsables qui passent à la caisse : «Bizin pass enn lalwa pou bann koupab, se bann-la ki bizin paye. Pa ou.» 

Navin Ramgoolam a aussi souligné que la nomination de Roubina Jadoo-Jaunbocus comme ministre de l'Egalité des genres est une «claque» à Paul Lam Shang Leen, le président de la commission d'enquête sur la drogue. La nouvelle ministre avait été auditionnée par cette commission alors qu'elle était encore députée. 

L'ex-Premier ministre s'est demandé comment le détenu Peroomal Veeren, condamné pour trafic de drogue, a pu obtenir «plus de cinq ans de rémission».

Le candidat du PTr à l'élection partielle au no 18, Arvin Boolell, prenant la parole ce vendredi soir lors du congrès des rouges.

Le leader du PTr est revenu sur l'enquête policière sur les propos jugés communautaristes tenus par l'ancien vice-Premier ministre Showkutally Soodhun. Il trouve «drôle» que ce dernier n'ait pas encore «été arrêtéۚ». 

Navin Ramgoolam a également rappelé que Harish Boodhoo et sir Gaetan Duval avaient été arrêtés sous le régime de sir Anerood Jugnauth. «Maintenant c'est moi», a-t-il lancé avant d'ajouter : «Tou seki rod fer mwa ditor pe degringole.»

L'ancien ministre des Finances, Rama Sithanen, a aussi pris la parole à Belle-Rose ce vendredi soir.