En route pour l’hôpital : elle meurt dans un accident

Par Ellvina Nallan O commentaire
Laila Rodriguez

Joseph Rodriguez (54 ans), originaire de France, transportait sa femme souffrante au Wellkin Hospital, mercredi. À la hauteur de Wooton, sa voiture a dérapé et heurté un pylône électrique. Laila Rodriguez (60 ans) n’a pas survécu à ses blessures. La police d’Eau-Coulée enquête.

«En voulant le bien-être de ma femme, je l’ai perdue pour toujours », relate Joseph Rodriguez, habitant rue des Créoles à Mahébourg. Il est sous le choc depuis que sa femme Laila a perdu la vie mercredi. Le pays est en alerte cyclonique. Joseph a percuté les parapets à Wooton alors qu’il transportait sa femme souffrante à Wellkin Hospital. Le couple blessé a été transporté par des volontaires à l’hôpital Victoria de Candos, où la mort de Laila Rodriguez a été constatée. Son corps sans vie a été transporté à la morgue. Joseph a reçu les premiers soins et a été autorisé à partir. Il a subi un alcootest qui s’est révélé négatif. 

Interrogé par les hommes de l’inspecteur Moothen, Joseph explique les circonstances de cet accident. « Ma femme était malade, je l’ai transportée à Wellkin Hospital. À cause du mauvais temps, je roulais à 60 km/h. À la hauteur de Wooton, la route était très glissante, j’ai ralenti. Je ne sais pas comment la voiture a dérapé. Je ne m’attendais pas de perdre ma femme ainsi. En voulant son bien-être, je l’ai perdue pour toujours. » Après son interrogatoire, il a été libéré sur parole.
Le volontaire, qui est arrivé sur les lieux de l’accident en premier, a été entendu par la police.

« Mo ti pe passe par laba ek mo finn arete kan mo finn trouv enn loto inn tape ar minkourantt ek kolone. Je suis allé voir s’il y avait des blessés. J’ai aperçu ce couple. J’en ai informé la police et avec d’autres volontaires, on a transporté le couple à l’hôpital », explique le témoin. Il a été autorisé à partir après avoir donné sa version des faits.

Le corps de Laila Rodriguez se trouve toujours à la morgue. Son autopsie sera pratiquée dès que l’alerte cyclonique sera levée. Joseph devrait être traduit devant le tribunal de Curepipe, prochainement, pour son inculpation provisoire. L’enquête menée par l’inspecteur Moothen est supervisée par l’assistant surintendant de police (ASP) Bhaugeerutty.