Procès contre la MauBank : son époux remporte Rs 27 M au Loto et disparaît

Par Kursley Thanay O commentaire
MauBank

Une habitante de La Marie, Vacoas, a logé une plainte en Cour suprême contre la MauBank. Elle réclame un ordre sommant l’établissement bancaire de divulguer les documents d’emprunts de son époux, porté disparu.

Multimillionnaire en 2011, une mère de famille se retrouve six ans après sans argent. C’est du moins ce que relate cette habitante de La Marie, à Vacoas, dans une plainte déposée en Cour suprême. Dans sa plainte, rédigée par l’avoué Yogesh Bissessur, elle fait valoir que le 8 novembre 1999, elle s’est mariée civilement. Le 26 mars 2003, un enfant est né de cette union.

Janvier 2011, son époux remporte Rs 27 millions au Loto. Peu après avoir remporté la cagnotte, son époux a ouvert un compte d’épargne et un compte de dépôt fixe. Le couple a aussi ouvert un compte conjoint.

L’épouse déclare que les Rs 27 millions du Loto ont été déposées sur les trois comptes comme suit : Rs 10 millions sur le compte d’épargne, Rs 10 millions sur le compte conjoint et les Rs 7 millions restantes sur le compte de dépôt fixe.

Or, déclare l’épouse, le 17 novembre 2015, son époux est porté manquant. Le même jour, elle a consigné une déposition au poste de police de Curepipe en ce sens.

La plaignante déclare qu’avant cela, son époux et elle-même avaient contracté plusieurs emprunts avec la banque. Les prêts dit-elle, furent remboursés au moyen des intérêts accrus sur les comptes de dépôt fixe.

Dans sa plaine, elle déclare que les intérêts accrus sur les comptes de dépôt fixe ont été crédités sur le compte d’épargne de son mari, en vue de rembourser le prêt. Or, depuis novembre 2015, aucun intérêt n’a été crédité, dit-elle.

Elle s’est rendue à la banque à plusieurs reprises pour s’enquérir de la situation. Un des préposés de la banque lui aurait répondu qu’il y aura une réunion du conseil d’administration et à la suite de quoi, elle recevra une lettre.

La plaignante avance que de 2015 au 13 novembre 2017, elle n’a reçu aucune lettre de la banque.

Porté disparu

Ne voyant rien venir, elle dit s’être de nouveau rendue à la banque où un des préposés de l’établissement bancaire lui a expliqué qu’une somme de Rs 12,5 millions a été déduite de ses comptes de dépôt fixe pour rembourser un emprunt. L’épouse avance n’avoir jamais reçu de lettre à cet effet.

Le 17 novembre 2017, la femme reçoit une lettre en date du 13 novembre 2017 lui informant que la somme de Rs 11 millions, mise en gage contre le prêt, a été déduite pour régler l’emprunt.

L’épouse déclare qu’en dépit de plusieurs demandes faites à la MauBank pour avoir une copie de l’accord pour les emprunts en question ainsi que les documents relatifs à l’annulation des comptes de dépôt fixe, la banque a failli à communiquer lesdits documents.

Depuis, elle explique qu’elle ne connaît toujours pas le solde restant. Elle a été informée qu’après déduction du montant de Rs 11 millions, le solde restant a été transféré sur les comptes d’épargne de son mari, qui est toujours porté disparu.

La plaignante déclare qu’elle se retrouve maintenant sans le sou et incapable d’utiliser l’argent se trouvant sur le compte d’épargne.

Elle demande à la Cour suprême de sommer la MauBank de venir présenter en cour les copies des accords des emprunts signés par le couple, le montant des intérêts accrus sur les comptes de dépôts fixes de même que toutes les transactions effectuées sur les trois comptes auprès de la banque.

L’affaire a été appelée le 8 décembre 2017 devant la juge Shameen Hamuth-Laulloo et a été renvoyée à une date ultérieure pour permettre à la banque de déposer sa version.